Mireille KORMAN

1932-1944 | Birth: | Arrest: | Residence: ,

Mireille, Jacqueline and Henriette KORMAN

Joint biography

Mireille Korman was born on March 28, 1932.

Her sister Jacqueline was born on May 10, 1937 in Hayange.

Her sister Henriette was born on February 15, 1939 in Hayange.  All three were French citizens.

The Korman family came from Lorraine to settle in Montargis (Loiret department) in 1940. Their parents were arrested on July 14, 1942 at the same time as Génia-Golda Nowodworski, this writer’s mother. After a brief stay in the prison at Montargis and transfer to the Pithiviers camp, they were all three deported in convoy n°6 to Birkenau-Auschwitz on July 17, 1942. None of them returned.

The three Korman girls attended the Saint-Joseph and then the Saint-Charles private Catholic schools. After the arrest of their parents they were entrusted to the care of Madame Rebrouch, who was Catholic,  married to a Jew, but on October 9, 1942 they were picked up and imprisoned at Montargis, transferred on October 10th to the Beaune-la-Rolande holding camp, and held there until December 10, 1942. On that date they and 12 other children, including Raymonde, Suzanne and Flore Nowodworski, were ordered by the Prefect of the Loiret department to be sent to the UGIF (General Union of the Israelites in France) in Paris.

 

 

 

 

filles_korman_st_Mandé_1943

They transited through the Lamarck and Guy Patin Centers.

On June 1, 1943 Mireille and Jacqueline were put in the Center at n° 5 rue Granville in St.-Mandé. After a stint in the UGIF nursery in Neuilly, Henriette joined her sisters on August 23, 1943.

On July 22, 1944 on the orders of Aloïs Brunner, Commandant of the Drancy Camp, all the UGIF centers were “emptied” of their 350 children, who were sent to Drancy.

On July 31, 1944 the three little Korman girls were deported to Birkenau-Auschwitz and, along with a great many others, gassed on arrival.

They were respectively 12, 7, and 5 years old.

Mireille KORMAN née le 28 mars 1932 déportée de Drancy le 31 juillet 1944 par le convoi n°77.

Contributor(s)

Raymonde Frazier Nowodworski – Novodorsqui (après naturalisation) Retraitée de l’Éducation nationale - Officier des Palmes Académiques - Médaille d’argent de la Ville de Paris - En octobre 2016 : déléguée départementale de l’EN (depuis 1990)

References

  • Jean Laloum, historien, donne de précieux détails sur Saint Mandé « La Maison d’enfants de Saint Mandé » Centre UGIF n°64 1943-1944 », voir lien N°1. Mireille et Jacqueline figurent sur les photos pages 29-30 et avec Henriette page 33 : photo emblématique. Édition Polyglotte novembre 1994 - 232 rue de Charenton Paris XIe
  • Le Monde juif, revue d’Histoire de la Shoah n°155 « Surtout les enfants » pages 68-69-70 et 108, lien N°2
  • Serge Klarsfeld : Le Mémorial des enfants juifs déportés de France » Lamarck page 1488 et 1492
  • Monique Novodorsqui-Deniau (une des sœurs de la rédactrice, qui était également chez Mme Rebrouch) : « Pithiviers-Auschwitz 17 juillet 1942, 6h15, pages 190-191-192. Convoi n°6. Edition CERCIL . Consulter l’excellente description sur le lien N°3
  • Au CDJC Mémorial de la Shoah 17 rue Geoffroy Lasnier, Paris, fonds 895 (documents) : cartes interzones écrites au père (de la rédactrice), lui-même interné en zone « dite libre ». Nous parlons des 3 petites Korman qui sont avec nous depuis notre arrestation : 9 octobre 1942 jusqu’en mai 1943 : cartes du 3-10 1942,15-12 1942, 11-02 1943, 9-03 1943.

Links

6 Comments
  1. Sabyne Fiszel 4 years ago

    Je m’appelle Sabyne Fiszel, je suis la petite fille sur la photo en bas a droite et j’ai survécu; j’ai maintenant quatre-vingt-quatre ans, et je vie en Amérique depuis cinquante huit ans. J’ai eu des enfants et j’ai trois petits fils dont l’aine fait des études dans une grande université en Pensilvany; je sais que j’ai eu beaucoup de chance.

  2. Serge Jacubert 4 years ago

    Chère Madame FISZEL,
    nous sommes très heureux d’avoir établi un lien avec vous. Je comprends que vous-même n’étiez pas dans le convoi 77, n’est-ce pas ?
    Bien cordialement,
    le fils d’une déportée du convoi, nettement plus âgée que vous pendant cette période difficile.
    Serge Jacubert

  3. KLEJMAN 4 years ago

    Votre papa vous a fait exfiltrer du Centre Ugif de Saint Mandé. Avez-vous été en contact avec l’historien Jean Laloum qui a écrit un article très documenté sur le centre de Saint Mandé? Avez-vous gardé des souvenirs de vos petites camarades et ou de Mlle Cahen, la directrice? N’hésitez pas à nous contacter à nouveau. Votre témoignage est important. Joyeuses fêtes. Laurence Klejman

  4. Korman 4 years ago

    Bonjour Madame FISZEL,

    Mireille, Jacqueline et Henriette Korman, qui apparaissent sur cette photo sont mes petites-cousines. Elles ont été déportées par le convoi 77. Auriez-vous des souvenirs d’elles à partager avec nous ?

    Merci,

    Esther Korman

  5. Leclercq 4 years ago

    Madame Korman,
    Le Cercil a consacré récemment une exposition aux Juifs déportés de Montargis. Une petite dînette en porcelaine appartenant à Mireille Korman y a été montrée. Vous pourrez certainement en connaître l’histoire en vous adressant au Cercil à Orléans.
    Marie-José Leclercq

  6. Selma Sheridan 9 months ago

    Hello Mme Sabine Fiszel,
    The famous photo of the girls at Saint-Mande shows you as person “T” in the lower right corner. Sitting next to you is person “S” who was not identified. I think that Person “S” may be MARGUERITE HERSCHER who was born in Lens in 1935. Do you remember her? It was long ago, but person “S” may be my cousin. With many thanks in advance,
    Selma Sheridan
    29 Jan. 2021

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

hébergement Umazuma - OVH

Log in with your credentials

Forgot your details?