BROYDO BRANA

1905 - 1944 | Urodzenia: | Aresztować: | Zamieszkania: ,

Źródło w Francuski i Amerykański Angielski. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

Biographie de Brana Blanche BROÏDO, née WEINTRAUB,
réalisée par une classe de première du lycée français du Caire, en Egypte,
sous la direction du professeur d’histoire et géographie, monsieur Ali Chikouche.

 

Brana Blanche Broïdo (de son nom de jeune fille Weintraub) est née à Alexandrie en Egypte, le 7 mai 1905.
Elle fut victime de la Shoah en Europe comme plus de six millions d’autres Juifs après avoir été déportée dans le cadre du « Convoi 77 ».

 

Brana Broïdo est la fille de Marco Weintraub et de Ida Zeneinbaum (ou Teneinbaum, ou Tenenbaum) dont nous ne connaissons ni le milieu social, ni le déroulement de leur vie. Ils ont passé une partie de leur vie en Egypte, à Alexandrie.

 

Brana Broïdo, qui était sténo-dactylo de profession, se maria le 28 août 1924 avec Isaac Broïdo, né le 4 avril 1905 à Paris (dont les parents sont Nathan et Anne Lou Broydo).

Ils vécurent à Cannes dans les Alpes Maritimes, Avenue du Commandant Bret. Ils ont eu un enfant prénommé Claude, né le 5 mai 1940 à Paris.

Selon des lettres envoyées à la mairie de Nice, Claude avait un frère aîné, Marc, né le 13 janvier 1928 qui ne fut pas arrêté et qui écrivit lettres pour retrouver sa famille. Malheureusement, nous ne disposons que de peu d’informations sur Marc, qui a vécu à Paris après la fin de la guerre.

Brana, son fils Claude et son mari Isaac Broïdo furent arrêtés le même jour par la Gestapo en juin 1944 (police secrète du régime nazi chargée de lutter contre les opposants internes ou externes, réels ou supposés, puis contre les adversaires ou les résistants dans les pays occupés, elle fut synonyme de terreur et d’arbitraire). Elle joua un rôle essentiel dans l’extermination des Juifs d’Europe.

Après l’arrestation, ils furent internés à Nice du 27 juin 1944 au 12 juillet 1944. De là, ils furent transférés au camp de Drancy, situé au nord-est de Paris, un camp d’internement avant la déportation vers des camps d’extermination dans l’Allemagne nazie.

Ainsi, Brana Blanche Broïdo fut déportée le 31 juillet 1944 à l’âge de 39 ans, via le convoi 77, l’un des derniers à partir de France, vers le camp de Auschwitz, l’un des plus grands camps de concentration et d’extermination. Elle mourut quelques jours plus tard, le 18 août 1944, selon le témoignage d’un co-déporté, voir ci-dessous.

 

Annexes ci-dessous :
1- acte décès
2- témoignage co-déporté
3- acte de mariage

76972-BROYDO_Brana_Blanche_nee_VEINTRAUB_21_P_431_077_76972_DAVCC_copyright_4614
76972-BROYDO_Brana_Blanche_nee_VEINTRAUB_21_P_431_077_76972_DAVCC_copyright_4608
76972-BROYDO_Brana_Blanche_nee_VEINTRAUB_21_P_431_077_76972_DAVCC_copyright_4609
Broydo Isaac Albert et Broydo Brana Blanche
2 komentarze
  1. Broïdo Gallet Marion 9 miesięcy temu

    Bonjour,

    Je suis tombée par hasard sur votre page et je suis très troublée par ce que je viens d’y lire.

    Je me présente : Marion Broïdo, petite fille de M Marc Broïdo dont vous avez écris que vous ne savez pas grand chose.

    Je suis très émue de lire un petit peu sur mes arrières grands parents.

    Oú et Comment avez vous trouvez ces informations ?

    Bien à vous,

  2. klejman laurence 2 miesiące temu

    Chère madame, je lis, un peu tard, votre message. Auriez-vous la possibilité de rentrer en contact avec notre association Convoi 77 à cette adresse convoi77auschwitz@gmail.com
    Nous pourrions échanger des informations… elles ne sont pas toutes dans cette bio et je me suis particulièrement intéressée à l’histoire de votre famille.
    Laurence Klejman c77 et historienne

Napisz komentarz

Twój adres email nie zostanie opublikowany. Pola, których wypełnienie jest wymagane, są oznaczone symbolem *

*

hébergement Umazuma - OVH

Zaloguj się używając swojego loginu i hasła

Nie pamiętasz hasła ?