Newsletter enseignants et chercheurs n°6

Source in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

NEWSLETTER CONVOI 77
POUR LES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS

Par l’équipe Convoi 77 France et international de Sciences Po.

                                                                                                      

Actualités

La pandémie de Covid-19 a ralenti et limité les activités de l’association. Néanmoins, l’équipe du Convoi 77 a rapidement réussi à surmonter les difficultés et à s’adapter aux nouveaux besoins de la actualité. Dans ce cadre:

  • A ce jour, 227 biographies ont été publiées et sont disponibles en ligne sur notre site www.convoi7.org, et 272 sont en cours d’étude.
  • Dates importantes :

27 janvier 2021 : Les onze projets les plus significatifs réalisés par des élèves français et étrangers dans le cadre du ‘Projet Européen Convoi 77’ seront mis à l’honneur par le Président de la République Française, Emmanuel Macron, au Palais de l’Élysée, lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’Humanité.

  • La nouvelle équipe de Sciences Po : 5 étudiants travaillent ensemble en 3 groupes pour développer le projet au niveau international (Allemagne – Autriche, Grèce – Thessalonique, Union Européenne). Rencontrez les membres de l’équipe à la fin de la newsletter

 

Nouvelles coopérations avec des établissements scolaires en Roumanie

L’association Convoi 77 est très heureuse d’avoir établi des coopérations avec trois lycées et un collège en Roumanie cette année. L’un de ces trois lycées est le Lycée Dragoș Vodă, situé dans la petite ville Sighetu Marmatiei où est né l’écrivain et philosophe Elie Wiesel. La classe de Madame Voinaghi travaillera sur la biographie de Jacques Goidl, qui était, lui aussi, originaire de Sighetu Marmatiei. « Passionnés par l’histoire et le français à la fois », les élèves de Madame Voinaghi sont « désireux d’apprendre de nouvelles choses sur son destin et celui de sa famille » comme l’a évoqué l’enseignante à l’équipe Convoi 77 Sciences Po à la mi-décembre. Comme la pandémie a empêché la classe d’avoir accès à certains établissements ce mois-ci, Madame Voinaghi commencera la recherche avec ses élèves en janvier 2021.  

                                                                                                      

De Druzhkikva en Ukraine à la rue des rosiers à Paris

Uziel Massine (1905-1979)

 

Itinéraire d’une biographie avec Nina Makarova

Nina Makarova est professeure d’histoire à l’école 9 de Druzhkivka dans la région de Donetsk. Avec un groupe d’élèves, elle a mené des recherches sur Uziel Massine et a rédigé sa biographie (disponible ici). De son engagement constant pour l’enseignement de la Shoah au difficile processus de recherche historique pendant le confinement, nous revenons ici sur son parcours.

 

Un engagement constant pour la mémoire et l’enseignement de la Shoah

Pour que cela ne se reproduise jamais. Voilà la réponse de Nina Makarova lorsqu’on lui demande pourquoi enseigner la Shoah est si important pour elle. De toute son âme, Nina Makarova enseigne la tolérance et le respect à ses élèves, de différentes nationalités. Très tôt, Nina Makarova a réalisé qu’il y avait encore tant de vides à combler sur l’histoire de la Shoah en Ukraine. Elle a donc commencé à étudier l’histoire de sa ville puis celle de l’oblast de Donetsk. Tous les ans, ses classes participent à des projets locaux, nationaux et internationaux pour la mémoire de la Shoah. Nina Makarova est également invitée à des conférences chaque année pour la commémoration de la Shoah et anime des formations sur l’enseignement de la Shoah pour des professeurs ukrainiens. Toutes les recherches qu’elle a menées, tous les noms des victimes, font désormais partie d’elle. Enseigner la Shoah, c’est transmettre cette conscience historique à ses élèves. En 2017, le gouvernement ukrainien a reconnu son engagement en lui décernant le titre de professeur émérite d’Ukraine.

Invitée en France avec une délégation de professeurs ukrainiens en 2014, Nina Makarova visite Drancy, où elle croise pour la première fois le nom d’Uziel Massine. Plusieurs années après, en janvier 2020, elle reçoit une lettre du Ministère de l’Éducation ukrainien relayant l’appel à participation de Convoi 77, à travers le Ministère des affaires étrangères français. Les élèves de Nina Makarova sont habitués à travailler sur la Shoah. Elle sait toutefois en le leur proposant que ce projet ne sera pas facile. Ils acceptent parce que c’est la première biographie d’un déporté du Convoi 77 né en Ukraine soviétique à être écrite, mais surtout parce qu’on ne sait d’Uziel Massine que sa date de naissance. Or, « il nous faut savoir ».

 

Reconstituer la vie d’Uziel Massine : un défi relevé

Commence alors un long processus de recherche, que le confinement vient encore compliquer. Les archives ferment, il est impossible de se déplacer sur les lieux de vie d’Uziel Massine, de faire des interviews à la recherche de témoins ; c’est confinés, depuis leurs ordinateurs, que les élèves vont reconstruire le parcours d’Uziel Massine. Ils décident de trois axes de recherche :

  1. Retrouver la famille Massine

Le groupe trouve la famille d’Uziel Massine en fouillant les archives d’Ekaterinoslav. Ils découvrent par exemple que sa famille était relativement aisée puisqu’elle avait le droit de voter pour les élections de la Douma en 1912 (prérogative attachée à la possession d’un capital économique). En revanche, après avoir cherché en Ukraine, en Russie et en Biélorussie, ils ne trouvent pas de traces de parents de la famille toujours vivants.

  1. Etudier les documents fournis par Convoi 77 et par le Mémorial de la Shoah

Les élèves ont passé deux mois à traduire, mot par mot, les documents rédigés en français. Ils les ont ensuite classés chronologiquement avant de pouvoir les analyser.

  1. Trouver des documents qui complètent la recherche et éclairent au maximum la vie d’Uziel Massine

Nina Makarova et sa classe n’ont pas pu se rendre devant le 23 rue des rosiers à Paris, où s’est installé Uziel Massine après la guerre, mais ils ont passé des heures à regarder l’immeuble sur Google Maps. Peut-être quelqu’un rue des rosiers se souviendrait-il de Massine et de sa femme ? Malheureusement, Paris n’est pas Donetsk et personne n’a pu leur fournir d’information. Patients, ils réussissent toutefois à obtenir de la mairie de Paris une information importante : la date de décès d’Uziel Massine, en 1979. Pour s’imaginer au mieux la vie de Massine, ils se sont aussi inspirés de biographies et d’écrits de certains de ses contemporains et de rescapés des camps nazis.

Pas à pas, document après document, en voyageant dans le temps et l’espace, les élèves de Nina Makarova ont reconstitué la vie d’Uziel Massine, de sa naissance en 1905 en URSS, ses origines familiales, à son installation en France à l’âge de 9 ans, puis son mariage avec Marguerite Vatine, son engagement dans l’armée française, son arrestation pour sabotage 1944, son envoi à Auschwitz, Buchenwald et Sachsenhausen, sa libération le 11 avril 1947, son retour en France, sa naturalisation en mai 1948, son métier d’horloger, et jusqu’à sa mort de maladie, 23 rue des rosiers, le 10 juin 1979.

Merci à Nina Makarova et à sa classe pour leur travail, leur ténacité et leur patience qui ont redonné vie à Uziel Massine.

                                                                                                       

Présentation de l’équipe

Étudiant en M1, Moritz est passionné par le travail anti-raciste, les études sur la paix et les langues étrangères. Ayant été membre d’une association anti-raciste au lycée, il a travaillé dans une petite ONG en Afrique du Sud pendant une année avant de commencer ses études à Sciences Po. Dans l’équipe de Convoi 77, il travaille sur le développement du projet en Autriche. 

Laure est étudiante en master des politiques publiques à Sciences Po, spécialité sécurité et défense. Actuellement en césure, elle travaille au Parlement européen. Ancienne lauréate du Concours national de la Résistance et de la Déportation, elle est heureuse de s’associer au projet Convoi 77, avec un focus sur la dimension européenne.

Étudiant en master Sécurité internationale à Sciences Po, Benjamin s’intéresse au travail sur les génocides et à l’histoire, notamment celle de la Seconde Guerre mondiale et des Malgrés-nous alsaciens de sa région d’origine. Son séjour d’un an à l’Université de Tel Aviv lui a permi de préciser un intérêt tout particulier pour l’étude de la Shoah et de l’antisémitisme. Convoi 77 lui permet de travailler, avec Moritz, sur l’Autriche.

Despina est étudiante d’origine grecque en M1 Sécurité Internationale à Sciences Po. Pendant son diplôme, elle a travaillé sur l’exposition de l’Institut Français de Thessalonique, ‘Souvenirs de Salonique,’ au cours de laquelle elle est entrée pour la première fois en contact avec l’élément juif. Touchée par cette expérience, elle a développé un grand intérêt pour la Mémoire de la Shoah. Ainsi, elle est heureuse de faire partie de l’équipe de Convoi 7 et elle travaille sur la Grèce.

                                                                                                     

Aide et conseils sur la plateforme Convoi 77

http://www.edu.convoi77.org 

  1. EDU est une plateforme pour VOUS et vos classes afin de mieux gérer votre projet : c’est là que l’équipe de Convoi 77 partage avec vous les documents qu’elle possède concernant les déportés sur lesquels vous travaillez !
  2. Pour accéder aux documents mis à votre disposition, sélectionnez “Mon éditeur de biographie”, pour chercher le nom du déporté en question dans la barre de recherche. Cliquez sur son nom, puis sur “View déporté” en haut à gauche.
  3. Pour mieux comprendre comment utiliser la plateforme, vous pouvez utiliser les “tutoriels” présents sur le site.
  4. Posez toutes vos questions et partagez vos idées ou réflexions avec les autres professeurs du projet ainsi qu’avec l’équipe sur le “forum”!
  5. Vous pouvez notamment organiser des visites au Mémorial de la Shoah ou dans d’autres lieux de mémoire ailleurs en France en sélectionnant “Les étapes du Projet” puis “Visiter un lieu de mémoire”.
  6. Mettez le site edu.convoi77 en favori pour y avoir accès plus facilement!

Une question ? N’hésitez pas à contacter l’équipe France de Sciences Po à l’adresse suivante: convoi77sciencespo@gmail.com

hébergement Umazuma - OVH

Log in with your credentials

Forgot your details?