Archives : quels fonds documentaires mobiliser pour les recherches ?

Quelques ouvrages pour vous aider à mener vos recherches aux archives :

 

  • 1945- Les rescapés juifs d’Auschwitz témoignent, Alexandre Doulut, Sandrine Labeau et Serge Klarsfeld, Éd.FFDJF- Après l’oubli, 2015.
  • Je cherche les traces de ma mère : chroniques des archives, Paris, Éd. Autrement, coll. « Passions complices », 2005, 118 p
  • Guide des recherches dans les archives des spoliations et des restitutions Caroline Piketty, Christophe Dubois, Fabrice Launay, 2002 – Lien.

 

Les archives du Mémorial de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah propose de consulter en ligne et sur place des dizaines de milliers de documents (photographies, reçus, listes, affiches, etc.). Il organise des collectes qui augmentent chaque années ses ressources disponibles.

 

Les recherches peuvent concerner une personne ou un document.

Lien pour effectuer une recherche en ligne.

 

Les Archives nationales

Les différents fonds du site des Archives nationales sur le site de Pierrefitte permettent d’effectuer des recherches approfondies sur les déportés. Le site propose un portail en ligne, une formation et une aide à la recherche et des initiations pour les adultes comme pour les élèves. Les Archives proposent des ateliers pédagogiques thématiques qu’il est possible de réserver.

 

La méthode de classement des archives est très différente de celle d’une bibliothèque. Il est donc impératif d’effectuer en amont des recherches sur le portail virtuel ou de suivre les fiches d’aide à la recherche. Il est possible de vous faire envoyer des copies de documents moyennant une contribution.

 

Tour d’horizon de quelques fonds avec l’archiviste Caroline Piketty.

Points d’attention

      • Certains documents manuscrits sont parfois difficiles à déchiffrer.
      • L’orthographe des noms des déportés n’est pas toujours exacte, il faut parfois en tester plusieurs pour retrouver les personnes concernées.

Lien

 

Les dossiers de naturalisation

« Ces dossiers contiennent généralement toutes les adresses auxquels les demandeurs ont vécu, ce qui permet de retracer leur parcours à travers l’Europe entière », indique Caroline Piketty, archiviste.

Comment y accéder ?

Une page du site des Archives permet d’accéder à toutes les fiches d’aide aux recherches.

Les personnes n’ayant pas obtenu leur naturalisation ne figurent pas sur le site, mais vous pouvez effectuer une demande d’aide à la recherche.

Lien

 

Le fonds de Moscou

Il s’agit de documents, dont 95% proviennent de la direction de la Sûreté générale du ministère de l’Intérieur (aujourd’hui direction centrale de la Police nationale), saisis par les forces d’occupation allemandes lors de leur arrivée à Paris en 1940.

La police constituait des dossiers approfondis sur les étrangers et les Juifs. On peut donc trouver des dossiers de surveillance précis, des cartes d’identité, des fiches.

Ces archives ont été transférées dans les territoires du Reich afin d’y être exploitées avant de passer aux mains de l’Armée Rouge après la capitulation du régime nazi. Elles ont été conservées pendant plus de 50 ans aux Archives spéciales centrales d’État de l’URSS à Moscou, d’où le nom de ce fonds. La chute du bloc soviétique permit leur restitution à la France entre 1994 et 2001.

Lien

 

Le fonds AJ 38

Ce fonds détaillé est parfois très difficile à lire souligne l’archiviste Caroline Piketty.

Il est constitué de documents issus du Commissariat général aux questions juives (C.G.Q.J.) créé par la loi du 23 mars 1941, pour préparer et proposer au chef de l’État toutes les mesures législatives concernant les Juifs (dates de liquidation des biens juifs, désignation des administrateurs séquestres, contrôle de leur activité). Il permet de trouver des adresses de commerces par exemple.

Lien

 

Les archives départementales

Les mairies ou départements conservent parfois un certain nombre de documents.

samuel-zeller-JuFcQxgCXwA-unsplash
hébergement Umazuma - OVH

Vous êtes enseignant.e

PARTICIPEZ AVEC VOTRE CLASSE, À NOTRE RENCONTRE INTERNATIONALE !  

Le 27 janvier 2021, au Palais de l’Élysée, à Paris

Se connecter

Oubli de mot de passe ?