Fradla LIPMANOWICZ

1926-1944 | Naissance: | Arrestation: | Résidence: , ,

Fradla (Frida) LIPMANOWICZ naît à Jedrezejov,  Pologne, le 10 décembre 1926. Elle est la quatrième d’une fratrie de sept enfants.

La famille habite au 21, rue Bourg Tibourg, dans le 4° arrondissement de Paris et n’est pas touchée par la rafle du Vel’ d’Hiv’ de juillet 1942, qui ne concernait pas les Juifs Français. Le père de famille, jugeant la situation périlleuse, décide que les deux aînés, Bernard et Maurice, se rendent en « zone libre », peut-être pour qu’ils y préparent la venue du reste de la famille.

Il prend contact avec un « passeur ». Il se rend au rendez-vous avec ce passeur, avec ses trois enfants aînés, Bernard, Maurice et leur sœur Frimet (Frimeta), dans un café du 10° arrondissement. Hélas, le passeur était une crapule et, après qu’il eût pris l’argent du passage, il les remit à la police qu’il avait prévenue.  Le père de famille et ses trois enfants sont arrêtés et, après un passage par Drancy et Pithiviers, ils sont déportés. Aucun n’est revenu.

La mère, ses enfants, Frida, Simon, Georges et Ginette restent dans l’appartement de la rue Bourg Tibourg. Dépourvue de ressources, la mère de Frida trouve un travail de femme de ménage à l’UGIF, ce qui lui permet d’avoir une carte de légitimation qui la protège, elle et ses enfants, contre tout internement, à ce moment.

Frida, l’aînée, soucieuse de participer à l’entretien de la famille, décide d’abandonner ses études au lycée Victor Hugo, rue de Sévigné à Paris. Par l’intermédiaire de sa mère, elle est engagée comme monitrice d’enfants isolés dans la maison de l’UGIF à Louveciennes.

En juillet 1944, les Allemands décident d’arrêter et de déporter tous les enfants et leurs monitrices dans les centres de l’UGIF autour de Paris. Ils sont emmenés à Drancy, convoyés à la gare, enfermés dans ces horribles wagons à bestiaux et déportés vers une destination inconnue.

Frida écrit des lettres, au crayon, sur des papiers de fortune et les glisse au dehors, par des interstices entre les planches du wagon, et qui sont recueillies par des cheminots (résistants ?) et qui parviendront jusqu’à la famille survivante. De ces lettres, il apparaît que Frida ignorait la destination du train.

Le voyage, sans hygiène, sans nourriture, ni boisson, dans une promiscuité épouvantable allait être suivi de pire encore, l’enfer d’Auschwitz. A la descente des wagons, un déporté du kommando Canada aurait dit aux monitrices de s’éloigner des enfants qu’elles tenaient par la main, en vain. Elles ne l’ont pas écouté  ou compris. Elles ont été dirigées vers « les douches ». Tout le monde s’est déshabillé, grands et petits, les gaz ont été envoyés. Gazés et brûlés, monitrices et enfants ont été réduits en cendres, il ne reste d’eux que le souvenir que nous en gardons et un chagrin éternel.

Bernard Frimet Maurice Frida Simon âge décroissant
Drancy 27 07 44 recto
Drancy 27 07 44 verso
Frida 16 ans
legitimation exterieur
legitimation interieur
lettre train recto
lettre train verso

Contributeur(s)

Simon LIPPE

References

  • 1. Photo de Frida à 16 ans
  • 2. Photo des enfants par ordre d’âge décroissant, vers 1930, Bernard, l’aîné, puis Frimet et Maurice arrêtés avec leur père), Frida et Simon (seul survivant de la photo après la guerre).
  • 3. Carte de légitimation de l’UGIF pour la mère de Frida, intérieur et extérieur
  • 4. Lettre de Frida depuis Drancy, datée du 27 juillet 1944, recto et verso
  • 5. Lettre (la seconde) glissée par Frida à la dérobée hors du train, avec mention de l’adresse d’une voisine et qui, comme la première, atteindra sa famille
2 commentaires
  1. Dotan Shapiro 3 années ago

    Hello,
    I’m looking to know what happened to Simon lipmanowicz, he was a good freind of the grandfather of my girlfriend.
    Thank you for the response,
    Dotan Shapiro.

  2. Serge Jacubert 2 années ago

    Hello Dotan, I am happy that the connection with Simon was made possible through the Convoi 77 link. All the best for you and those dear to you. For Convoi 77, Serge Jacubert

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

hébergement Umazuma - OVH

Se connecter

Oubli de mot de passe ?